ACFC : Saint Fabien Mvogo succède à Mballa Ongolo !

L’association des clubs de football du centre s’est réunie ce mardi 26 septembre 2017, à l’hôtel Mansel en assemblée extraordinaire, à l’issu des course le président champion du Cameroun Saint Fabien Mvogo succède au président sortant Mballa Ongolo.

Le constat est parti du fait que les membres ont constatés que le président sortant étant suspendu de 5 ans pour forfait général, son club a été relégué de deux divisions, selon l’article 14 des statuts il fallait une réforme. Vu sur cet angle le vice président Michel Abena étant décédé, le 4e vice président Gilbert Nana a pris sur lui de réunir ses pères, en cette journée du mardi 26 septembre 2017.

Avec pour point saillant l’élection d’un nouveau bureau en présence de 121 clubs, trois  listes concurrentielles se sont présentées,   Saint Fabien Mvogo, Guy Roger Obama et Laurent Ndake, au final une seule liste a été validée, celle de Saint Fabien Mvogo qui  a été plébiscité par ses pères, avec un total de 10 bulletins nulles et 111 suffrages exprimés,  le nouveau bureau est constitué de : Saint Fabien Mvogo Président pour les quatre prochaines années ;

Vice président Nana Gilbert, Bentchel, Benoit Raoul Akini et Ndougou Beatrice ;

Secrétaire général Ndoum Ngue ;

Secrétaire général Adjoint Nkondjock Albert ;

Trésorier Nya Robert ;

Trésorier Adjoint Feutat Léopold legrand ;

Conseiller Kome Max et Mbassi ;

Membres Fotso Yves, Tchekos Batokok, Ndongo Keller, Njepnang Guy et Mbida Léopold.

On retient qu’il ya eu une impréparation à ces travaux, c’est allez dans tous les sens, vivement que le nouveau bureau prenne les choses en main, bien qu’en face le tribunal va accueillir ces derniers face au bureau sortant.

En face le président sortant cri à l’injustice,  dit ne pas reconnaitre les travaux de ce jour et étant convoquer une réunion dans les prochains jours pour contester ce qui a été fait, ce qui dénote déjà les prochaines joutes électorales à la Fecafoot.

Jérôme Mabome président de séance dans son discours a bien rappelé qu’il craint qu’une normalisation ne se retrouve au niveau de l’association, ou qu’on puisse se retrouver dans les prochains jours au TAS.

« Je m’engage à défendre les intérêts des clubs du centre et entant mettre une traçabilité dans la gestion financière, dans ce bureau on retrouve des compétences, a-t’il déclaré. »

share on: