Cameroun-Ghana : Feudjio délivre le peuple

La milieu de terrain des lionnes a donné la victoire au Cameroun hier en inscrivant l’unique but de la première demi-finale.

La première demi-finale de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football féminin s’est jouée hier au stade omnisports de Yaoundé avec à l’affiche, le duel au sommet entre le Cameroun et le Ghana. Les deux équipes livrent leur 3e confrontation dans une phase finale de la Can après 2002 où les blacks Queens l’avaient remporté 3-2 et 1-0 en faveur des lionnes des lionnes indomptables en 2004.

Bataille tactique entre Carl Enow Ngachu(entraineur des lionnes) et Yussif Bassigi(coach du Ghana) lors de la rencontre. Le Cameroun évolue en 4-3-3 avec Feudjio et Ngani (en lieu et place de Ngock Yango) à la récupération devant la défense et Nchout Ajara qui est en position de 10 devant le trio d’attaque Aboudi-Enganamouit-Akaba (préférée à Ngono Mani). Le technicien camerounais a donc procédé à deux retouches en rapport avec les performances de certaines de ses pouliches dans la rencontre contre le Zimbabwe. Tandis que le staff technique ghanéen a gardé son système habituel de 5-2-3 qui lui a porté bonheur jusqu’à présent. Avec un récupérateur statique devant la charnière centrale de la défense et deux organisateurs dans l’entrejeu derrière la ligne d’attaque.

Dès la 1e mn, Akaba a failli rééditer l’exploit du match Cameroun-Zimbabwe en faisant vibrer les filets ghanéen, mais l’arrière garde des blacks Queens est au contrôle. Enganamouit qui, marquée dans un mouchoir de poche tente un slalom  dans les 9 m du camp adverse est stoppée nette. Son centre en retrait qui recherche Akaba au point de pénalty à la 16e mn est malheureusement sorti hors de l’air de jeu. Aboudi Onguéné dans sa première action d’éclat  à la 21e mn déborde sur le couloir gauche et sort un retrait vers Enganamouit, mais la portière ghanéenne s’empare du cuir. Quelques minutes plus tard dans un style à la Lionel Messi, elle détonne une frappe tendue qui trouve la lucarne droite des buts ghanéens, le tableau d’affichage reste inchangé. La seule occasion ghanéenne lors de cette première période porte l’estampille de sa capitaine Elisabeth Ado. Les deux équipes rentrent dans les vestiaires sur un score vierge.

A la deuxième mi-temps, les lionnes baissent en régime en étant moins présente dans le jeu qui est de plus en plus décousu, elles perdent les duels et les espaces se créent en faveur du Ghana qui joue en petites passes dans les intervalles avec des combinaisons en triangle et beaucoup de mouvements autour du porteur de balle. Enow prend la mesure de la situation en injectant Ngock Yango qui remplace Akaba. La physionomie de la partie change avec le déchainement d’Aboudi Onguéné qui se sent plus aérée avec ce changement en lançant des assauts répétés qui vont donner un corner à 13e mn de la fin. Celui-ci est majestueusement exploité par Feudjio qui récompense les efforts de tout le collectif en inscrivant ce  but décisif. C’est le tournant du match. Ngono Manie manque de doubler la mise aux dernières minutes. Le score ne change plus et le Cameroun est en finale qui se joue samedi 3 décembre prochain au stade omnisports de Yaoundé.

Dimitri Mebenga

share on: