CAN 2015 : Tremplin pour cireurs de bancs et joueurs anonymes

Précédé par une campagne savamment orchestrée par sa fédération sur le thème de la «restructuration», le sélectionneur du Cameroun est venu visiblement en Guinée équatoriale avec l’intention de mettre à la lumière certains jeunots de son cru sans grosse performance cette saison dans leurs clubs respectifs. Aussi a-t-il, de façon surprenante, offert du temps de jeu à l’attaquant Franck Etoundi (24 ans, 16 matches joués avec FC Zurich dont 9 titularisations), au défenseur Jérôme Guihoata (20 ans, FC Valenciennes, 9 matches joués dont 8 comme titulaire) ou encore à Franck Kom (23 ans, 9 matches dans le championnat de Tunisie où il joue milieu défensif à Etoile sportive du Sahel). Le résultat fut plus que mitigé. Heureusement pour Volker Finke, l’un de ses choix discutables fut épatant : Fabrice Ondoa (19 ans), gardien réserviste de l’équipe B du FC Barcelone brille sous les couleurs de l’équipe du Cameroun depuis la phase des éliminatoires et il a confirmé son talent à la Can 2015. On ne saura jamais ce qu’il en est de son coéquipier du Barcelone B, le défenseur Franck Bagnack (20 ans en juin prochain), laissé sur le banc durant tout le tournoi.

On peut comprendre de tels choix en sélection pour des pays qui n’ont pas un immense réservoir de joueurs de haut niveau, comme la Guinée par exemple dont le pauvre gardien de buts Nabil Yattara, réserviste depuis cinq ans à Arles Avignon aujourd’hui en Ligue 2 française, fut à la peine durant cette Can 2015 malgré la présence du Syli national en quarts de finale.

Mais au Cameroun ? Pendant le Mondial 2010 en Afrique du sud, Paul Le Guen avait bien aussi rajeuni l’équipe avec les arrivées de Choupo-Moting, Joël Matip, Vincent Aboubakar, Georges Mandjeck, Gétan Bong, mais tous étaient compétitifs dans des clubs professionnels en vue et ont du reste confirmé (seul Bong n’était pas à la Can 2015). Aujourd’hui encore, à côté de Clinton Njié (Lyon), il y a certainement une foultitude de jeunes talents qu’on peut convaincre de jouer pour la sélection du Cameroun : Ntep (Rennes), Bahebeck (Paris Saint-Germain), Umtiti (Lyon), sans compter ceux qui émergent dans le championnat du Cameroun. Pour peu qu’un sélectionneur veuille s’intéresser à eux !

share on: