Can féminine : Le Nigéria et le Ghana se neutralisent

Les deux équipes se sont séparées sur le score de parité de 1 but partout au stade omnisports de Limbé lors de la deuxième journée du groupe B.

La deuxième journée  du groupe B  de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football féminin a démarré cet après midi avec un duel au sommet entre le Nigéria, (tenant du titre, qui lors de la première journée a fait sensation en étrillant le Mali 6-0) et le Ghana qui a pris le dessus sur la sélection kenyane 3-1. Ces deux équipes  qui avant la rencontre caracolent à la tête de ce groupe  se connaissent très bien car sur les 7 titres remportés par le Nigéria depuis 1998, 3 l’ont été face aux blacks Queens.

16h, c’est le coup d’envoie de la partie. Les deux formations se jettent directement à l’eau sans se donner une période d’observation. La bataille dans l’entrejeu est âpre, chacune des deux équipes voulant asseoir sa souveraineté dans le jeu. Le maitre à jouer des supers falcons Rita Chikwélu essaye de trouver le trio d’attaque Ordéga, Ibignova et Oshoala par des passes en diagonale et en profondeur, mais la défense ghanéenne résiste à ces assauts. Le Nigéria trouve le chemin des filets à la 19e mn à la suite d’un coup de pied arrêté mal renvoyé qui effleure l’épaule d’une joueuse des blacks Queens et surprend  la gardienne ghanéenne .1-0, on exulte du côté nigérian. Le match se poursuit, le Ghana monte en puissance  en gagnant notamment des duels et développant des combinaisons en triangle qui manquent de trouver le chemin des buts à la 38e mn avec une frappe côté droit d’Abdoul. La pression ghanéenne produit ses fruits à la 42e mn avec un pénalty transformé par la capitaine Elisabeth Ado qui remet les pendules à l’heure pour les deux équipes 1-1.

La deuxième période reprend plus timidement, les supers falcons tentent d’élargir le jeu sur les côtés et délivrer des retraits au point de pénalty, mais  l’attaque nigériane fait face à une  défense coriace et surtout très athlétique du Ghana. On peut aussi constater que les blacks Queens adoptent la stratégie du dilatoire qui consiste à simuler des douleurs au sol en cassant la dynamique offensive des super falcons. Le remplacement de Rita Shikwélu témoigne de la vulnérabilité du Nigéria qui a manqué de peu de concédé des buts à la 63e et 69e mn à travers les percussions offensives de Samira et Dakson qui est entrée à la deuxième période. Malgré quelques actions dangereuses de part et d’autre, le score de 1-1 reste inchangé et le Nigéria quelque soit l’issue de la rencontre Kenya-Mali reste en tête du classement avec 4points grâce à la meilleure différence de buts sur le Ghana qui totalise aussi 4points. Cette poule garde le suspens jusqu’à la dernière journée qui se joue samedi prochain en simultanée entre le Nigéria et le Kenya et le Ghana face au Mali.

Dimitri Mebenga

 

 

 

 

share on: