Can Gab2017 : Joseph Fabrice Ondoa sur les traces des grands

Le prodige et prometteur gardien des lions indomptables du Cameroun, est actuellement sur un nuage, à cause de son implication dans le jeu des lions en cette 31e édition de la phase finale de Can.

Contesté au départ sur le fait qu’il tarde à s’imposer en club, tous les camerounais après 4 matchs à la CAN, le classe déjà parmi les meilleurs de cette expédition gabonaise, l’atout majeur est ce geste qui sauve qu’il a toujours pour conduire aussi haut ce label lion indomptable, qui renait de ses cendres chez notre voisin d’accoté. Annoncé en of sider les poulains du coach Hugo Broos sont entrain de réaliser un exploit, le premier mythe brisé est cette victoire face à la guinée Biseau 2-1, sept ans après que le Cameroun courait  derrière une victoire en phase finale de la coupe d’Afrique.

Crédité d’un bon tournoi jusqu’à lors, le jeune d’Ekounou compte déjà deux distinctions, élu dans le 11 type de la première phase de groupe de la CAN, le monsieur 60% a une fois de plus fait preuve de la grande classe qu’on a connu aux Joseph Antoine Bell, Thomas Nkono, Alioum Boukar, Idris Carlos Kameni et j’en passe, lors des ¼ de finales face au Ghana, élu homme de cette rencontre.

Né le 24 décembre 1995 à Yaoundé, joseph Fabrice Ondoa a commencé le football comme tous les jeunes, ses premiers pas ils les faits dans un petit centre de formation As Valence de Nkoung Anicet Stéphane, allez à un tournoi à douala, il est repéré par la Fundesport de Samuel Eto’o, après quelques moi passé à douala prendra part à un tournoi à Barcelone et sera retenu à continuer la formation à la Masia, l’un des meilleurs centre de formation au monde. Pendant sa formation il sera sélectionné chez les lions cadets par le coach richard Towa, puis Aboubakar chez les Juniors, l’actuel sociétaire du Fc Séville B, a fait un passage flash au Gymnastic Tarragone. Rendu à sa deuxième coupe d’Afrique des nations après la Guinée Equatoriale en 2015, le Cameroun peut désormais compter sur son dernier rempart, un jeune  loup aux dents longues, les Camerounais pourrons  encore compter sur lui lors de la demi-finale face au Ghana, le Samedi 02 février 2017, à 20h au stade de France Ville.

share on: