Engelbert Mbarga : Sensibiliser les journalistes sur leurs rôles

Le promoteur du cabinet Sport consulting explique les raisons de la tenue d’un séminaire à l’endroit des journalistes sportifs de la Crtv.

Du 28 au 30 septembre dernier, vous avez organisé un séminaire de renforcement des capacités à l’intention des journalistes sportifs de la Cameroon radio television (Crtv), qu’est ce qui justifie la tenue d’un tel évènement ?

Comme vous le savez, le Cameroun se prépare à accueillir la coupe d’Afrique des nations féminine (Can), et tout le pays se prépare dans les divers secteurs d’activités concernés. Nous avons trouvé loisible de  prendre nos responsabilités en préparant les journalistes sportifs à se hisser à la hauteur de l’évènement. Nous savons tous qu’il y’a une prévision de plus de 400.000 spectateurs dans les stades. Et en plus des millions de téléspectateurs, auditeurs et de lecteurs, la Can va donc se jouer dans les médias dans l’intérêt du Cameroun. Je me suis dit pourquoi ne pas apporter quelque chose  dans la préparation de cette Can au niveau des journalistes étant donné que le public est de plus en plus exigeant. Il est exigeant envers les joueurs, les entraineurs, les arbitres et les dirigeants et le sera d’avantage envers les journalistes qui sont les principaux commentateurs de ces festivités.

Le séminaire s’articulait sur les thèmes suivants, le rôle des médias locaux dans un environnement de compétition sportive, l’éthique sportive et le fair Play et la terminologie du football et lois de jeu. Qu’est ce qui a motivé le choix de ces thèmes ?
Il s’agit du renforcement des capacités des journalistes sportifs. Dans journaliste sportif, il y’a journaliste et sport. Ce sont d’abord des communicateurs, c’est pourquoi vous retrouvez le volet communication qui était présenté par deux journalistes émérites, je veux parler du professeur Daniel Anicet Noah, journaliste émérite et monsieur Peter  Essoka, président du Conseil national de la communication. Vous voyez donc que le cadre règlementaire intervient aussi. En ce qui concerne l’éthique et le fair Play, c’est aussi un aspect essentiel car le football est un jeu qui peut charrier les passions. Il s’agit de sensibiliser les journalistes sur le rôle qui est le leur  pour qu’à leur tour puissent véhiculer les valeurs de jeu.

De footballeur, entraineur de football, enseignant, instructeur Caf, aujourd’hui promoteur du cabinet sportif «  Sport consulting », comment s’est opérée la migration ?
C’est une démarche logique, de footballeur à entraineur, en passant je suis enseignant d’éducation physique et sportive et en tant qu’enseignant j’ai été appelé à avoir des gens en face donc à communiquer. Dans mes consultations j’ai beaucoup glané auprès des journalistes, c’est grâce à cette expérience que j’ai répondu à l’appel de l’âme celui de mettre sur pied un cabinet conseil.

Dimitri Mebenga

share on: