Franck Boya : Le killer de Bamboutos

Ce dernier confirme son statut de meilleur joueur de ligue1 cette saison en offrant la victoire de la coupe du Cameroun à son équipe.

« Je suis très heureux, parce que je n’ai pas fait le travail tout seul, mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé, et bravo à toute l’équipe. »Déclare le virtuose d’Apéjes  Franck Boya après la conquête du sacre de la Coupe du Cameroun disputée dimanche dernier face à Bamboutos. Le joueur de l’équipe A’ des lions indomptables se voit auréolé du titre de meilleur joueur de la rencontre, une deuxième distinction pour la saison écoulée après avoir remporté la distinction de meilleur joueur du championnat ligue 1, saison 2016. Ce jeune prodige de 20 ans s’est particulièrement illustré en offrant à lui tout seul la victoire à son équipe grâce à ce somptueux doublé qui a permis à Apejes de s’impose sur le score de 2-0.

Son efficacité et surtout son influence dans l’entrejeu ne pouvaient se soustraire à la diligence de la Commission de désignation de l’homme du match, pilotée par la Fédération camerounaise de football. Celle-ci a validé le vote populaire qui donnait une opinion favorable à Boya qui est arrivé largement au dessus de la mêlée. Pour le cas d’espèce, il a comptabilisé 55 points du jury, loin devant son coéquipier Nelson Moukeu (21 points) et l’arrière-gauche de Bamboutos, Magloire Moifo (7 points).

En dehors de ses deux réalisations, celui qui est né le 1er juillet 1996, et qui compte 5 sélections avec les lions  A’ s’est exprimé dès l’entame dans l’organisation du jeu  des Bleu et Blanc, de part ses qualités de baroudeur, conjuguées à sa bonne lecture de jeu. Il annonçait déjà les couleurs à la 26e minute, lorsque, d’une frappe tendue et sèche, il a obligé Destin Samolah à se déployer d’une claquette pour écarter le danger. Même s’il a souvent enregistré quelques déchets dans la transmission du cuir, Boya a su tromper la vigilance des adversaires du jour en délivrant son club à la 70 e, puis à la 74 e minute de jeu. Deux buts de la tête sur corner de la même façon, aux mêmes angles.

En dépit de cet avantage, celui qui a pour idole Marc Vivien Foé et qui a fait ses premiers pas dans l’académie Nkufor, un club de 4e division, a su faire de bons replis défensifs pour donner un coup de pouce à ses coéquipiers de la défense pour préserver l’avantage .Le jeune milieu de terrain de 20 ans , pour sa deuxième saison avec le club de Mfou, a donc confirmé son statut d’international. Cette distinction est assortie d’une enveloppe d’un million de Francs CFA remise par la Fécafoot.

Dimitri Mebenga

share on: