Pas de recours contre la dernière décision du Tas

Après le coup d’assommoir reçu le 19 février dernier avec la décision du tribunal arbitral du sport (Tas) annulant tout le processus électoral qui devait initialement aboutir le 25 février 2015 à l’élection à la présidence fédérale de l’actuel secrétaire général Tombi à Roko, devant un candidat de paille (Robert Attah, ex DTN adjoint, repêché de dernière heure), le comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) avait publié un communiqué pour dire qu’il attendait de la Fifa la conduite à tenir.

La réaction officielle de l’instance faîtière -qui reconnaît désormais le Tas comme juridiction sportive suprême, n’est pas encore connue, mais à la Fécafoot où l’on avait pris de haut la première décision de la chambre d’arbitrage et de conciliation de du Comité national olympique du Cameroun annulant l’assemblée générale d’août 2014, celle-là même qui avait adopté les nouveaux textes gouvernant le processus électoral en cours, on s’est déjà rangé à la raison: il faudra tout recommencer. Mais avec quelle administration, le mandant du comité de normalisation de la Fécafoot, après deux prorogations, expirant le 28 février 2015? La tripartite Fifa-Caf-gouvernement qui avait mis sur pied ledit comité pour tenter de juguler la crise de leadership à la Fécafoot, est donc encore attendue…

share on: