Saint Fabien Mvogo: le Synafoc doit former ses joueurs.

Dans la suite de l’entretien accordé à notre rédaction, le président d’Eding Sport de la Lekie, Saint Fabien Mvogo interpelle le syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), sur les droits et les obligations des joueurs.

Président Saint Fabien Mvogo il y’a la question de paiement de salaire qui revient, le synafoc met la pression, vous vous situez où?

Merci une fois de plus de me passer la parole à ce sujet, déjà j’aimerais que le synafoc fasse son travaille, ils forment d’abord les joueurs, il ne suffit pas de signer un contrat, derrière un contrat il y’a beaucoup de choses comme la performance, la régularité, ne pas faire des choses dans le dos du club. J’interpelle Geremi qui est le président du Synafoc, il doit s’activer en ce sens que moi j’étais déçu sur le cas Willy Namedji qui a pris 4500000 fcfa de mon club, mais par alchimie se retrouve licencié avec UMS et joue sans que le Synafoc n’essayes de sensibiliser qu’ils rendent cet argent. De ce fait je me pose des questions est ce que le Synafoc forme ses joueurs qu’il ne suffit pas de signer un contrat? Il faut être performant, la régularité, la discipline, en ce moment j’ai les joueurs qui se retrouvent à Chypre et même à l’étranger, sans être au courant de rien, où est le Synafoc? Il que le président Geremi essaye de repenser que ça doit commencer par la formation de ses syndiqués.

Le joueur vient il signe le contrat disparaît, par semaine il s’entraîne deux fois, il est rebelle et après il vous amène au Synafoc, dans un contrat il y’a aussi les obligations et le principe de la partie double, pour moi mes joueurs sont là, tu es performant, tu as tous les avantages, un statut spécial et un traitement spécial, moi j’ai appris de l’homme blanc, valeurs, qualité et prix. Le président de club paye le loyers, soigne le joueur, prime d’entraînement, prime de match et j’en passe, dire après qu’il ne paye pas les joueurs. Il faut que sas s’arrête, que gagne le président de club? On joue dans les stades vide, on nous impose à aller jouer hors de la ville, il n’y a pas de sponsor, pas d’entrées, une seule rubrique dépense  donc il faut que le Synafoc prenne le temps de former ses joueurs, en ce sens que après la CAN 2021 nous auront les stades et même des sponsors, il faut former le joueur dans le sens qu’il a non seulement les droits mais des obligations aussi. Le Synafoc ne doit pas se limiter a vilipender les présidents de clubs dans les médias, sans les présidents de clubs il n’y a pas football.

share on: