TKC : Dans les coulisses de l’éviction d’Onambélé Zibi

Le président de la ligue de football professionnel  du Cameroun, a rendu public une décision qui reconnait la validité de  la faction d’Essomba Mani, comme président de cette équipe

«Vu le procès verbal de l’assemblée générale du 27 novembre 2016… Le club Tonnerre Kalara club (Tkc), est affilié à la ligue avec comme président monsieur Mani Essomba Achille et comme société, la société Tonnerre Kalara club Saos. » Telle est la substance de l’article 2, de la décision n0 003 du 17 janvier dernier,  prise par Pierre Semengue, président de la ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc), portant affiliation du Tkc à la ligue. « je ressens un sentiment de satisfaction. La ligue a reconnu que l’assemblée générale du 27 novembre me portant à la tete du club est légale. »Déclare Mani Essomba, le nouveau patron du Tkc.

Cet acte sans équivoque est une gifle à l’endroit du conseil d’administration extraordinaire de la Lfpc, (favorable à OnambéléZibi) qui s’est réuni en date du 16 janvier, c’est-à-dire la veille dont la teneur suit : « Dans le cadre du différend au sein du Tkc, les membres du conseil se conforment à la position de la  (Fécafoot) Fédération camerounaise de football, (correspondance N0 0042/FCF/SGA/DJ/2017 du 11 janvier 2017 ),qui reconnait l’assemblée générale de monsieur OnambéléZibi Emile, tenue le 10 décembre 2016 à Yaoundé par rapport à la saisine de la ligue en date du 05 janvier 2017 . »Pierre Semengue, président de la ligue, est statutairement président du conseil d’administration de celle-ci. Sur la liste des signataires de cette résolution du conseil, il est mentionné devant son nom, « le président n’a pas signé cette résolution parce que le conseil s’est réuni illégalement. » Le patriarche Onambélé n’abdique pas pour autant, « force restera à la loi, nous allons attaquer cette décision devant les instances compétentes, le Tonnerre est une propriété culturelle du Mfoundi, nous ne laisserons personne venir l’arracher. » Explique t-il.

Ce conseil d’administration extraordinaire est  lui même consécutif aux assises de la commission juridique de la Lfpc  (favorable à Mani Essomba) qui ont lieu le 15 février pour apporter l’éclairage au président de la ligue. De celles-ci ressort l’avis suivant : « la commission répond par l’affirmative en suggérant au président de la ligue, de bien vouloir, sans préjudicier au fond des litiges en cours, procéder à l’affiliation de la faction Mani Essomba Achille. »

Du côté de la ligue, on déclare que le président de la Lfpc, Pierre Semengue est un légaliste. C’est logiquement qu’il s’est incliné aux recommandations de la commission juridique de son instance qu’il a convoquée en date du 10 février 2017. Déclare une source sous anonymat.

Dimitri Mebenga

share on: